Il ment souvent, est-ce que je dois m’inquiéter ?

Qui a volé le bonbon sur la table, ce n’est pas moi assure votre chérubin qui sent pourtant le bonbon à la fraise et qui mâchouille encore en plus. Qui a cassé le vase de maman ? C’est Matou qu’il vous répond, tout va sur le dos du chat alors que vous savez pertinemment que celui qui est allé sur la table pour prendre les bonbons et casser le vase, c’est bien votre petit monstre. Le mensonge est une chose naturelle chez les enfants à partir de 3 ans, mais bien évidemment cela cesse quand ces derniers commencent à comprendre la notion de mal et de bien. Que faire quand il ment ?

Comprendre que le mensonge n’en est pas un pour lui

               Vous devez comprendre bien     assez tôt que votre enfant vit encore dans un monde différent du votre et que si ce dernier ment, il ne le prend pas toujours pour un mensonge, mais plutôt une vérité qui ne serait vraie que dans son monde à lui.

               Comme il ne distingue pas encore le réel du rêve, votre enfant peut ainsi vous débiter des énormités tout au long de la journée en étant tout à fait sincère avec vous. On appelle tout cela les pensées magiques, et votre enfant croit encore à ce monde imaginaire avec beaucoup de force.

               N’oubliez pas non plus qu’à partir de ces trois ans, l’enfant découvre encore le langage aussi, il va pouvoir découvrir de lui-même au fur et à mesure que le temps passe que la parole est trompeuse.

               Plus votre enfant grandira, plus il comprendra que de par lui-même que les histoires fantasques qu’il raconte ne tiennent pas debout. Dans un premier temps, vous ne devez donc pas trop prendre les choses à cœur et tâche de raisonner votre enfant le plus souvent pour qu’il prenne conscience de la réalité.

ado8

Et dans le cas des vrais mensonges ?

               Quand l’enfant est apte à comprendre le vrai du faux, il peut continuer à mentir. Beaucoup de raisons peuvent faire qu’un enfant se mette à mentir, aussi vous devez tenter de comprendre les actes de ce dernier avant d’agir. Je tiens à préciser que gronder n’est pas la solution à tout.

               Quand il ment et raconte que sa maison, c’est un grand building ou autre chose dans le genre, c’est souvent pour se valoriser aux yeux de ses amis. Dans ce cas, votre rôle est de mettre votre enfant en confiance et de lui expliquer qu’il est bien comme il est et qu’il n’a pas besoin de mentir pour se rendre intéressant.

               Le tout est de tenter de toujours comprendre votre enfant avant de le corriger. Bien que vous ne le grondez pas, vous devez faire en sorte qu’il comprenne que vous savez quand il ment et que ce n’est pas bon de mentir, peu importe la raison. Quand il vous dit spontanément la vérité, remerciez votre enfant de ce geste.

Latest Comments
  1. Jean

    avec un enfant, ce n’est jamais facile à gérer. Entre les gros mensonges, les questions auxquelles on n’a pas toujours réponse, pour lui c’est un monde d’exploration et de découverte où il faut le laisser évoluer comme il peut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *